Lourd comme une plume
Kang Kun
affiche
 
Location

地址 | ADRESSE:

18 Rue Chapon,
Paris, 75003 

Métro: Arts et Métiers (lines 3,11)

7min walk from Pompidou Centre

 

 

Opening Hours

Exhibition

27/01 - 27/02 2024

 

Opening

le Samedi 03/02 2024 16:00

 

Open from Tuesday to Saturday

11:00 — 19:00

 

Close on Sunday and Monday

ZETO ART a le plaisir de présenter pour la première fois l’exposition personnelle de l'artiste coréen Kang Kun.

 

L’exposition « Lourd comme une plume » introduit un concept contradictoire dans ses travails récents de Kang Kun: la légèreté contre la lourdeur, la dureté contre la fragilité, incarnée dans chaque centimètre de la texture de l'oeuvre. La plupart des sculptures de cette exposition ont des coquilles dures, claires comme du cristal, avec des pointes acérées et des peaux rugueuses ; cependant, lorsque le spectateur les approche, il s'aperçoit que ces coquilles dures sont formées des matériaux incroyablement doux, tels que la laine et les plumes. En outre, ces coquilles dures ne sont pas indestructibles, la résine et la résine synthétique transparente qui forme la surface solide n'est qu'une fine pellicule et ne peut pas résister aux chocs physiques ; au contraire, ces laines et plumes peuvent résister aux chocs, de manière assez légère et durable. En français, « comme une plume » est une expression pour exprimer le poids d'une quantité insignifiante, mais dans les oeuvres de Kang Kun, nous pouvons clairement voir que ce poids est affiché de manière assez « lourde », tout comme le corps est lourd, tandis que l'esprit est aussi léger qu'une plume. La contradiction entre l'esprit et le corps est précisément la confusion que l'artiste rencontre dans le processus de recherche du « moi », et ses oeuvres sont les réponses qui tentent de expliqué ces confusions.

 

Ces dernières années, les sculptures de Kang Kung sont progressivement passées de formes humaines déformées à celles non humaines et animales, et même à des combinaisons de corps humains et d'animaux. Cela nous permet également de voir les changements dans son interprétation du « moi ». Il commence à aller au-delà d'une dissection très enracinée, il commence à réfléchir au lien entre le « moi » et le monde extérieur, il commence à prêter attention à l'influence de l'environnement sur le « moi », et aux changements dans les émotions d'une personne dans des environnements à la fois familiers et non familiers. Ce type d'expansion vers l'extérieur a ouvert la pensée créative de l'artiste, permettant de produire de nombreuses formes grotesques, ce qui est très excitant.

 
Petite taupe_2

Petite taupe , 2023

Résine, laine

14 × 28 × 21 cm